Akomca Agence conseil en coopération et communication

AKOMCA avec le président du Gôh et l'ensemble de ses collaborateurs et élus, Côte d'Ivoire

12 novembre 2014

La coopération décentralisée est ici l'établissement de relations de long terme entre collectivités territoriales françaises (régions, départements, communes et leurs groupements) et étrangères, formalisées par des conventions.

Celles-ci définissent les actions de coopération prévues et leurs modalités techniques et financières. La coopération peut prendre des formes diverses : aide au développement, appui institutionnel, gestion commune de biens et de services, coopération transfrontalière ou coopération interrégionale.

En toutes circonstances ce sont  les collectivités territoriales, signataires de la convention, qui sont maître d'ouvrage du partenariat de coopération décentralisée. Cela signifie qu'elles assument conjointement la responsabilité du partenariat.

Réunion de travail sur la coopération décentralisée. Akomca avec des élus, en Côte d'Ivoire. Le Président du Conseil Régional Gôh, Ouest de la Côte d'IVoire.

Réunion de travail sur la coopération décentralisée. Akomca avec des élus, en Côte d’Ivoire. Le Président du Conseil Régional Gôh, Ouest de la Côte d’IVoire.

Motivation des collectivités territoriales françaises : pourquoi s'engager à l'international, en Afrique ?

Les motivations à s'engager dans un partenariat de coopération décentralisée sont variées :

  • Contribuer à la lutte contre la pauvreté et les inégalités entre les pays du Nord et les pays du Sud ;
  • Contribuer à une culture de paix et à la lutte contre le racisme ;
  • Exporter un savoir faire en matière de gestion des collectivités territoriales ;
  • Contribuer à limiter l'immigration et la désertification des zones rurales en Afrique…

Ces objectifs répondent aux attentes de leurs homologues des pays du Sud. Ces derniers cherchent avant tout à renforcer leurs capacités et à trouver des ressources, dans un contexte général de décentralisation où les Etats transfèrent des charges sans fournir aux nouvelles autorités locales les moyens suffisants pour assurer leurs fonctions (mise en place de services publics locaux, création d'infrastructures de base, développement de projets de territoire).

AKOMCA joue le rôle de conseiller auprès des  élus français dans leurs soucis de mieux définir, en amont et en aval des actions de coopération décentralisée. L'intérêt étant d'agir pour leurs citoyens et pour le territoire de leur collectivité. C'est pourquoi les projets visent également surtout à :

  • Augmenter l'attractivité de la collectivité ;
  • Favoriser l'engagement citoyen des jeunes ;
  • Renforcer l'expertise à l'international des fonctionnaires territoriaux ;
  • Permettre les échanges entre opérateurs économiques, entre universités, et acteurs culturels,…